Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

A la découverte de la vie missionnaire au Cambodge

18 octobre 2015

Ambroise a passé 3 semaines dans 3 villes différentes du Cambodge pour découvrir les différents visages de l'Eglise sur place : ville, campagne et camp de jeune. Une immersion riche en rencontres et découvertes spirituelles.

Les MEP m’ont données la chance de pouvoir partir trois semaines au Cambodge cet été à la découverte de la mission dans ce pays d’Asie du Sud Est.
Bien que cela puisse paraître court, ces trois semaines ont été extrêmement riches et passionnantes, de part la diversité de ce que j’ai pu y vivre.
J’ai été accueilli par le père Vincent à Phnom Penh, capitale du pays. Ce prêtre présent au Cambodge depuis une dizaine d’année est curé de trois églises. Il m’a permis de l’accompagner dans ces diverses activités : visite des personnes malades, des écoles et nombreux centres rattachés à la paroisse, des foyers de jeunes handicapés,… Sans oublier bien sûr les différentes célébrations, parmi lesquelles des obsèques, où ici la famille s’habille en blanc. J’ai été marqué très rapidement par la gentillesse et la qualité de l’accueil des cambodgiens : dès mon premier soir, nous avons été donner la communion à des personnes âgées chez elles, et après une célébration recueillie, les familles nous offraient systématiquement quelque chose à boire et à manger, tous assis en tailleur par terre avec les ventilateurs pleine puissance. Le ton était donné !


Pour ma deuxième semaine au Cambodge, je suis parti avec la paroisse du père Vincent pour accompagner un camp de jeune à la mer. Une soixantaine d’enfants de 10 à 15 ans, qui pour la plupart découvraient la mer pour la première fois. Vous pouvez imaginer les beaux sourires que j’ai vus tout au long de la semaine ! Malgré la barrière de la langue avec des enfants qui ne parlent pas anglais, j’ai pu m’investir dans les différentes activités proposées : chorégraphies, jeux en salle, baignades, réalisations artistiques et beaucoup d’autres.

 

Enfin la troisième semaine, j’ai pu découvrir un tout autre visage de l’Eglise de Cambodge, en rejoignant le père François à Kompong Cham. Au milieu des rizières et des vaches. Une Eglise en pleine construction, avec de beaux projets en cours. J’ai découvert pendant cette semaine l’importance de l’inculturation : donner un visage Cambodgien à l’Eglise, que ce soit au niveau de la liturgie, mais aussi des églises, des statues,... Un autre fait marquant pendant cette immersion a été la facilité avec laquelle ont peut parler avec les cambodgiens. Nous sommes allés rendre visite à un paroissien à l’hôpital un soir avec le père François, et il était tout à fait naturel pour le père de rentrer dans les autres chambres après sa visite pour demander les maladies de telle ou telle personne, pendant qu’une grand-mère éventait sa voisine inconnue qui avait trop chaud. Nous aurions beaucoup à apprendre du Cambodge sur ce point ! La simplicité au sens même du terme.

Il est difficile de raconter une expérience comme celle-ci en quelques lignes, j’en profite pour remercier à nouveau et sincèrement le père Vincent, le père François et tous les prêtres, les volontaires (Christophe et Thomas) et les laïcs qui m’ont accueillis et permis de vivre cette belle expérience.


Ambroise

 

<< Go back to list