Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Juin 2014 : deux nouveaux prêtres MEP pour la mission en Asie

20 mai 2014

Julien BOURY sera ordonné prêtre le 15 juin à la cathédrale de Nancy, à 15h.
Ludovic MATHIOU sera ordonné prêtre le 28 juin à la cathédrale Notre-Dame de Paris à 9h30.

Julien BOURY sera ordonné prêtre le 15 juin à la cathédrale de Nancy. Il est destiné au groupe missionnaire MEP de l'Inde.

Ludovic MATHIOU sera ordonné prêtre le 28 juin à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il est destiné à la Birmanie.

 

Pour écouter le podcast de Radio Notre-Dame sur ce sujet, cliquez ici.

 

Portrait de LUDOVIC MATHIOU :

Il y a des appels un peu particuliers qui montrent combien l’Esprit de Dieu souffle où il veut. Ludovic a choisi de donner sa vie en tant que missionnaire auprès des jeunes Églises d’Asie.

Dans le jardin des missions étrangères (MEP) de Paris, la paisible végétation semble refléter l’état intérieur de Ludovic. Tranquille et souriant, il raconte son histoire de globe-trotter qui, de Versailles à l’Amérique et de l’Amérique à l’Asie, a préparé son cœur à se donner. Si son père n’est pas croyant, Ludovic pratique sa foi régulièrement avec sa mère. Quand vient l’âge des choix de vie, il s’est déjà, tout naturellement, posé la question de la vocation. Un appel qui murît durant ses deux années d’hôtellerie passées à Phila- delphie après ses études. À son retour en France, il se confie à plusieurs prêtres et à des reli- gieuses et, au bout d’un an, frappe à la porte du séminaire... des Missions étrangères.

dscf9140.jpg

L’attrait de l’Église universelle

En Asie, sa première expérience auprès de la petite tribu des Karens, le conforte dans son choix. « Dans ce lieu perdu, j’ai ressenti un grand bonheur, se souvient le séminariste. J’ai été marqué par cette Église d’à peine 50 ans. Anciens animistes, ces chrétiens nous enseignent la puissance libératrice de Dieu. » Pendant deux mois bien courts, il goûte aux joies du dépaysement, du détachement matériel, de l’enseignement. « On se sent utile et en même temps, on sait qu’on ne sert pas à grand-chose, analyse encore Ludovic. C’est Dieu qui agit. » Puis c’est la Chine, le Vietnam, l’Inde. À chaque fois, le futur missionnaire est marqué par le dynamisme de ces petites Églises. Il sait qu’un jour, il sera envoyé dans un de ces pays pour toute sa vie et qu’il ne fera plus qu’un avec ses nouveaux frères. « Pour moi, le sacerdoce va avec la mission ad extra, confie-t-il. S’il n’y avait plus de missionnaires français, notre Église perdrait quelque chose : la grâce du don. » Mais avant de rejoindre la Birmanie, où il a été récemment nommé, Ludovic suivra un master en liturgie à Rome. « La liturgie, c’est de la “théologie détendue”, disait Charles Péguy », commente-t-il avec amusement.

Agnès de Gélis
(PARIS NOTRE-DAME 26/06/2014)

 

 

 

 

Pour écouter l'interview de Ludovic Mathiou sur Radio Notre-Dame, cliquez ici

 

Pour écouter l'interview de Julien Boury sur Radio Notre-Dame, cliquez ici.
 

 

 

<< Go back to list