Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Lettre du père David SCHOCKAERT.

28 janvier 2013

Chers amis,

C'est de France que je vous écris ce troisième “Ch'ti Thaï”: ma formation initiale de 3 ans vient de se terminer. 3 ans de sueur et de… plaisir, qui m’ont fait gagner un séjour de 3 mois en France ! Je commencerai donc en vous souhaitant mes meilleurs vœux pour l'année 2013 (ou 2556 en Thaïlande). Noël vient de nous rappeler que, depuis que Dieu s'est fait homme il y a 2012 ans, notre nature humaine est habitée de divin. Que cette nouvelle année nous voit déployer ce divin dans notre quotidien, afin de libérer l'infinie richesse que Dieu a déposée en chacun de nous.

Il y a un an, j'ai décidé d'ouvrir un blog: chaque mois, on y trouve une méditation, suscitée par un événement, une question qu'on m'a posée, un passage d'Evangile, un étonnement devant la culture thaïe... si bien que, outre le fait que cette méditation peut nourrir le lecteur, elle lui permet aussi, en filigrane, de découvrir la Thaïlande, et, peut-être, de sentir comment cette culture transforme le missionnaire que je suis. Je vous invite à découvrir et à faire découvrir ce blog, à l'adresse suivante: www.au-sala-thailandais.eklablog.com

Na Khok, un goût de Galilée

D'août 2011 à juin 2012, j'ai été envoyé dans le village de Na Khok, à la campagne, près d'Ayutthaya, à 100 km au Nord de Bangkok. 10 mois pour partager la vie des gens, simplement. Et ainsi, découvrir un peu plus la culture thaïe et progresser en langue. J'étais un peu le vicaire de la paroisse, dont le curé était le père Anurath Na Songkla. Je passais mon temps en visites, tantôt gratuites, tantôt pour prier, tantôt pour aider, tantôt pour enseigner, tantôt pour apprendre, ou jouer...
Dans ce rôle de “visiteur”, j’essayais de garder pour modèle Jésus en Galilée, qui a su à la perfection manifester la proximité aimante de Dieu, auprès des pauvres en particulier. J'y ai appris à vivre ici et maintenant, à me préoccuper moins du lointain et plus du prochain, moins du futur et plus du présent.
Un moment fort fut pour moi le mois de catéchèse, durant les grandes vacances d'avril. Tous les matins, de 8h à midi, la cinquantaine d'enfants catholiques du village venaient découvrir le Christ auprès d'une équipe de 5 profs et de moi-même. Occasion non seulement d'annoncer la Bonne nouvelle en thaï, et aussi d'observer la manière thaïe de faire de la catéchèse.
On commençait par 1/2h de prière à l'église, puis 2h de KT, et enfin, en alternance: visite des personnes âgées (chrétiennes) du village pour un partage d'Evangile, travaux d'intérêt général dans le village, vidéo biblique ou jeux. Quand j'intervenais, je demandais à un prof Thaï de rester dans la classe, comme ça, quand je voyais les enfants perplexes à cause de mon thaï boiteux, je pouvais lui demander de traduire en bon thaï ce que je voulais dire ! Un des défis a été d'encourager les autres profs à ne pas se contenter de faire apprendre par cœur des définitions ou des prières...

Quitter le village n'a pas été facile! J’ai été aidé par ces paroles de de Jésus : “le Fils de l'homme n'a pas d'endroit ou reposer la tête” et “il faut que j'aille annoncer la Bonne Nouvelle dans d'autres villages”. Elles m’ont soutenu pour passer à l’étape suivante :

Retour à Bangkok, perfectionnements

De juillet à septembre, je suis rentre à Bangkok, à la maison des MEP. Avec un autre confrère, nous avons tenu la maison et la paroisse francophone en l'absence du supérieur et du curé, partis en congé. J'en ai profité pour reprendre des cours de thaï à l'école ou j'étais allé pendant un an et demi en 2010-2011. Et, pour garder un pied dans une pastorale thaïe, j'allais plusieurs fois par semaine dire la messe à St Louis, la paroisse voisine (et faire du sport avec les vicaires), et visiter des malades à l'hôpital.
Au début, j'allais voir des malades chrétiens que je connaissais, et de fil en aiguille, mon champ de visites -et de mission- s'est agrandi. Ainsi, quand je priais avec un malade chrétien, les autres patients de la chambre, bouddhistes, se mettaient en attitude de prière et me demandaient une bénédiction... Riches heures...
Enfin, je suis retourne à la paroisse Santa Cruz de Bangkok, paroisse thaïe ou j'avais habité un an de juillet 2011 à aout 2012. Je participais aux événements et rencontres paroissiales, de doyenné ou du diocèse. Par exemple: le lancement de l'année de la foi, les récollections mensuelles des prêtres du diocèse de Bangkok, la prière du matin avec les profs et les employés de l'école paroissiale, les laudes de temps en temps avec les sœurs de la paroisse, un camp de 3 jours avec les lycéens du doyenné, un jeu de piste dans Bangkok avec ces mêmes jeunes, une semaine de vacances sur une île avec les prêtres du doyenné, une conférence auprès des étudiants catholiques de Bangkok, les visites chez les paroissiens pour porter la communion, ou avec l'enfant Jésus (et la guitare) pendant l'Avent...

Le soir, une prof de l'école venait me donner 1h ou 2 de cours de thaï: tantôt à partir d'un article de journal, un roman, un poème, une “angoisse linguistique” quelconque (référence a un prêtre de Lille, qui, quand il rencontrait notre prof d'exégèse au séminaire, lui posait les questions qui le travaillaient en commençant par “ Louis, j'ai une angoisse biblique” !).

La suite...

Me voici donc en France jusqu'en Mars. Je retrouve la famille, les amis, l'Eglise en France et à Lille, la France, la neige, la grippe et la Goudale... A mon retour à Bangkok, je serai mis à disposition de l'évêque de Bangkok, Mgr François-Xavier Kriengsak, qui me donnera une mission. Comme il est de tradition, je recevrai cette mission dans la semaine qui suit Pâques. Et, selon la même tradition, rien ne filtre auparavant... Si je jouais au jeu des pronostics, en tant que jeune prêtre, j'ai des chances d'être vicaire de paroisse, ou bien peut-être au petit séminaire. Mais ça, c'est sans tenir compte de la liberté et de l'humour de l'Esprit Saint !

 

Avec mon amitié et ma prière,
P David Schockaert
พ่อ เดวิด


 

<< Go back to list