Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

"Si tu as envie de devenir missionnaire, vas-y !"

22 septembre 2014

« Peut-être que parmi tous ces jeunes qui sont ici, quelqu'un a envie de devenir missionnaire : qu'il le fasse ! » : c'est l'encouragement du pape François, lors de l'audience générale place Saint-Pierre, 17 septembre 2014.

Durant l'audience générale tenue place St.Pierre, le Pape François a abordé le caractère catholique et apostolique de l'Eglise: Lorsque nous professons notre foi, a-t-il dit, "nous affirmons que l'Eglise est catholique et apostolique?, a dit le Saint-Père.

Catholique signifie universel... un signe évident de cette catholicité est que celle-ci parle toutes les langues. Cela n'est rien d'autre que l'effet de la Pentecôte puisque c'est en l'Esprit qui a permis aux apôtres et à l'Eglise entière de faire connaître à tous, jusqu'aux confins de la terre, la Bonne Nouvelle du salut et de l'amour de Dieu. L'Eglise est née catholique, c'est-à-dire symphonique depuis les origines, et elle ne peut être que catholique, projetée pour l'évangélisation et la rencontre avec tous ».

Rappelant que chacun peut lire la Parole dans sa langue, il a renouvelé son invitation à emporter toujours avec soi un évangile pour en lire un ou deux passages dans la journée.

"Si l'Eglise est née catholique cela veut dire qu'elle est née missionnaire. Si les apôtres étaient restés dans le cénacle, sans sortir pour annoncer l'Evangile, l'Eglise serait seulement l'Eglise de ce peuple, de cette ville, de ce cénacle. Mais tous sont sortis dans le monde, dès le moment de la naissance de l'Eglise, dès l'instant où l'Esprit est descendu sur eux. C'est ce que nous exprimons quand nous la qualifions d'apostolique, parce que l'apôtre est celui qui porte la Bonne Nouvelle de la Résurrection de Jésus. Ce mot nous rappelle que l'Eglise a pour fondement les apôtres et qu'elle est en continuité avec eux. Ce sont les apôtres qui furent envoyés et qui ont fondé de nouvelles églises, qui ont fait de nouveaux évêques, et ainsi dans le monde entier, en continuité. Aujourd'hui nous sommes tous dans la continuité de ce groupe qui a reçu l'Esprit et qui est sorti pour porter à tous les hommes le message de l'Evangile. Nous devons les imiter et le transmette au monde en l'accompagnant des signes de la tendresse et de la puissance de Dieu".

Cela découle aussi de la Pentecôte, a poursuivi le Saint-Père: "C'est en effet l'Esprit qui fait céder toute résistance, qui vainc la tentation de se fermer sur soi-même, entre élus, et de se considérer comme les seuls destinataires de la bénédiction de Dieu. Si, par exemple, quelques chrétiens font cela et disent: Nous sommes les élus, nous seuls, et à la fin, ils meurent. Ils meurent d'abord dans leur âme, puis ils meurent dans leur corps, parce qu'ils n'ont pas de vie, ils ne sont pas capables de donner la vie, à d'autres personnes, d'autres peuples: ils ne sont pas apostoliques. C'est justement l'Esprit qui nous conduit vers nos frères, même les plus éloignés dans tous les sens du terme, pour qu'ils puissent partager avec nous l'amour, la paix, la joie, que le Seigneur ressuscité nous a laissé en don…

Qu'est-ce que cela implique, pour nos communautés et pour chacun de nous, de faire partie d'une Eglise qui est catholique et apostolique? Cela signifie, avant tout, prendre à coeur le salut de toute l'humanité, ne pas se sentir indifférents ou étrangers face au sort de tant de nos frères, mais ouverts et solidaires envers eux. Cela signifie aussi avoir le sens de la plénitude, de la complétude, de l'harmonie de la vie chrétienne, repoussant toujours les positions partiales, unilatérales, qui nous enferment sur nous-mêmes". Faire partie de l'Eglise apostolique cela signifie "être conscients que notre foi est ancrée dans l'annonce et le témoignage des apôtres de Jésus. Elle est ancrée là, c'est une longue chaîne qui vient de là. Et ainsi se sentir toujours envoyé, en communion avec les successeurs des apôtres pour annoncer, le coeur plein de joie, le Christ et son amour à toute l’humanité. »

Le Pape a alors évoqué la vie héroïque de tant de missionnaires qui ont quitté leur pays pour apporter l'Evangile à tous, et a invité à rendre grâce à Dieu pour les missionnaires que l'Eglise a eu et a, ajoutant qu'elle en a besoin de plus encore, invitant les jeunes présents sur la Place : "Demandons au Seigneur de renouveler en nous le don de son Esprit, pour que chaque communauté chrétienne et chaque baptisé soit l'expression de la sainte mère Eglise, catholique et apostolique".

(Source : VIS)
 

<< Go back to list