Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Un jeune en "immersion" en Chine

11 février 2014

Chaque année les Missions Etrangères de Paris envoient quelques jeunes qui souhaitent partir en immersion totale auprès d'un prêtre ou d'une communauté chrétienne en Asie.
Matthias a ainsi passé un mois en Chine l'été 2013. Voici son témoignage.

Dans le cadre de l’année au foyer St Théophane Vénard, il m’a été proposé de partir 1 mois en Chine, à la rencontre d’une communauté catholique chinoise. Je suis donc parti, le 7 juillet 2013 vers pékin, où j’ai ensuite rejoint un prêtre chinois qui m’a emmené auprès de sa communauté. (Dans cet article, par souci de discrétion je ne donnerai ni nom, ni lieux, ni aucune description trop précise et je m’en excuse par avance.)
Les chinois ont été très accueillants avec moi, je fus accueilli comme un frère et un fils. La communication fut difficile cependant car j’étais le seul non-chinois. Je parlais soit français (avec le prêtre qui m’accueillait), anglais, ou bien chinois avec les quelques bases que j’ai pu apprendre avant et sur place. Ce qui m’a le plus marqué c’est l’action de l’Esprit Saint au sein de l’Eglise, jusqu’au confins les plus profonds de ce pays. J’ai eu l’occasion de voyager dans des villages ruraux de la plaine, dans les montagnes, et dans des grandes villes de plusieurs dizaines de millions d’habitants. Et à chaque fois, j’ai remarqué une belle charité entre tous les catholiques, je fus frappé de voir qu’ils prient beaucoup, le chapelet notamment mais aussi la prière des heures (laudes et vêpres notamment priées par les religieux mais aussi par les laics). Passant d’habitation en habitation, j’ai fait l’expérience de la vie sobre et aussi pauvre de ces personnes qui nous accueillaient mais qui étaient animés d’une charité ardente et vraiment touchante.
Un jour je logeais pour 2 nuits, dans une grande ville avec un séminariste et un religieux chinois. Nous étions dans un HLM, parmi une forêt de HLM de la ville. Au sommet de cet immeuble, la communauté chrétienne locale avait acheté l’appartement du dernier étage supérieur, et l’avait aménagé en chapelle, car nous étions dans une région où la police exerçait une pression sévère sur les catholiques et les empêche de prier. Nous allâmes donc plusieurs fois prier dans cette chapelle improvisée, à disposition des fidèles du quartier qui viennent y prier ensemble et en s’y rendant discrètement.
Ce voyage fut vraiment dépaysant pour moi, j’ai pu voir que vivre sa foi en Chine n’est pas facile, et m’a fait penser au temps des premiers chrétiens. Demeurons unis dans la prière avec eux afin que le Christ les soutienne.
 

<< Go back to list