Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Sur les rives du Mékong, Par Georges Colomb

Bangkok le 22/11/09,

       Cher Ami,chère amie,

       Salut cordial de Bangkok où je suis arrivé hier pour la rencontre Sarmep à Ayutaya, et à partir de lundi prochain, pour passer trois jours dans la montagne Karen avec les volontaires de Thaïlande, puis pour visiter les deux amis qui servent au Laos !
       Temps béni de retrouvailles confraternelles à Ayutaya, l'ancienne capitale du royaume Siam où en 1659, Mgr Pierre Lambert de la Motte a accueilli son confrère Mgr François Pallu. Les deux fondateurs de la Société des Missions Étrangères ont commencé la mission qui continue aujourd'hui, 350 ans plus tard, par un temps de retraite d'une quinzaine de jours, Au programme : oraison, adoration, célébration de la messe, adoration. Après ce temps de mise en présence du Seigneur, ces deux géants de la mission, ces deux grands aventuriers ont posé les bases de ce bel institut qui a fondé plus de 120 diocèses en Asie, qui comptait en 1939 plus de 5 000 (cinq mille) séminaristes asiatiques répartis dans une cinquantaine de séminaires et destinés à devenir prêtre pour leurs différents vicariats apostoliques d 'Asie, vicariats qui sont devenus des diocèses.

       La maison de la rue du Bac est belle, non seulement par l'élégance de son architecture classique et l'ordonnancement de son jardin à la française, non seulement par son ancienneté qui remonte au grand siècle et aux Lettres patentes du Roi Louis XIV, mais surtout par les milliers de missionnaires partis en Asie et dans l'océan Indien, par les 170 confrères morts pour l'Evangile et les 25 saints confrères qui intercèdent pour cette immense Asie, pour la mission, pour les peuples opprimés dans certains pays, pour les enfants de la rue exploités.
       La session Sarmep nous permettra d'échanger entre confrères sur les mots et donc sur les concepts de Tradition, transmission, transition. Pourquoi ? Pour une prise de conscience des difficultés inhérentes à l'annonce de l'évangile dans ces pays marqués par le confucianisme, le bouddhisme, l'hindouisme, l'islam, finalement pour une meilleure approche de la mission et pour reprendre des forces dans la prière et la vie fraternelle avant la dispersion dans ces pays et ces peuples auxquels les MEP sont fidèles.
       Les rencontres entre les volontaires et moi-même en Thaïlande et au Laos permettront à chaque participant d'être à l'écoute de l'autre, de partager joies et difficultés, de se soutenir, de préparer l'avenir et surtout dans la joie et dans la bonne humeur, sur les montagnes Karens à la frontière birmane ou sur les rives du Mékong, de rendre grâce à Dieu qui fait de nous ses serviteurs. Nous demanderons au Seigneur la force et la fidélité dans le témoignage pour que nos frères découvrent combien il est bon et doux de vivre l'évangile dans son Eglise !

                                              Bonne marche à tous. Bien fraternellement !

                                                                        Père Georges Colomb
                                                                                    M.E.P.