Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Voeux du Père Richard, missionnaire à Taïwan

Je viens vous souhaiter un joyeux Noël et une bonne année à tous. Que la venue de Jésus, cadeau du Père Eternel par les mains de Marie, fortifie notre foi, notre espérance et notre charité. Je vous souhaite aussi une bonne année.

Encore une année vient de s’écouler. Elle est passée très vite.

 

Mon temps se partage entre prière, messes, adoration, visites des paroissiens, des malades, des prisonniers, catéchèse, cours, etc. J’ai deux catéchistes qui m’aident: un philippin et un taïwanais.

 

Depuis septembre, avec quelques membres de la Légion de Marie et deux catéchistes, nous visitons la prison de Hualien. Ne pouvant pas sortir, les prisonniers nous attendent avec impatience chaque semaine pour une heure de prière, catéchèse et partage. Ils ont des peines de prison qui vont d’un an à dix ans. Nous essayons de leur donner un peu d’espoir dans un univers où il n’y a pas beaucoup de soutien. Ce n’est pas toujours facile, comme ce monsieur qui a une peine de 9 ans de prisons. Sa femme ne vient plus le voir. Il est complètement abattu.

 

Avec la Légion de Marie, nous visitons aussi des personnes âgées, isolées ou malades.

 

Je vais au port de Hualien. L’activité de ce port est réduite car il n’y a pas beaucoup d’activité économique à Hualien. Quand j’y suis autorisé, je monte sur les bateaux pour une visite, un partage, un temps de prière ou la messe.

 

L’aumônerie étudiante se renouvelle en partie chaque année avec les nouveaux. On a une cinquantaine d’étudiants inscrits, une vingtaine viennent régulièrement pour la messe, la catéchèse et les activités proposées par les étudiants eux-mêmes. Nous avons une catéchumène qui se prépare au baptême.

 

Je donne toujours des cours de français à l’université de Hualien dont dépend l’aumônerie: neuf heures de cours par semaine, trois classes, soixante étudiants. C’est l’occasion d’un témoignage. Certains viennent occasionnellement à l’aumônerie. D’autres se déclarent chrétiens.

 

La paroisse compte trois catéchumènes. Je les prends individuellement, car ils ont des horaires différents: l’un a 21 ans, il est étudiant, une autre a 35 ans, elle vend des maisons, le troisième a soixante ans avec un cancer des poumons, c’est un directeur d’école retraité. Les deux premiers ont déjà eu de nombreux contacts avec l’Eglise. Pour le troisième, c’est tout nouveau. C’est le décès de son frère qui lui a fait commencer ce cheminement.

 

La paroisse comme les autres paroisse du diocèses, a tendance à vieillir. Hualien n’offre pas beaucoup d’opportunités de travail et les salaires sont bas, de sorte que les jeunes quittent Hualien après le lycée et s’installent dans les grandes villes.

 

La paroisse accueille encore les travailleurs philippins. Un catéchiste m’aide pour tout l’aide sociale, humaine, spirituelle apportée à ces travailleurs. Ils sont souvent victimes d’escroquerie organisée par les Philippines (le pays) et Taiwan qui leur font perdre leur première année de salaire alors que leur contrat est de deux ou trois ans. Nous avons récolté toutes les données et une enquête est en cours. Espérons que cette pratique cessera.

 

Merci pour vos prières et votre soutien tout au long de cette année.

Jean-Pierre Richard