Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Pour discerner et se construire

Cette année au foyer vocationnel des MEP a été l’occasion de prendre du temps pour discerner ma vocation.

Je me disais que je n’arrivais pas à réfléchir sereinement, j’étais pris dans le tourbillon de la vie quotidienne, entre travail, activités diverses, projets etc.

L’avantage du foyer est que nous y sommes présents tout en continuant notre principale activité, études ou travail. Nous sommes intégrés aux MEP pour l’année.
Bénéficiant d’une hospitalité remarquable, nous avançons vraiment si nous prenons les dispositions nécessaires : Possibilité de participer à la messe quotidienne, prière commune avec tous les prêtres, repas en commun, accompagnement spirituelle, insertion en paroisse.

 Ça a été une année pleine d’instructions, je peux enfin dire que j’ai pu prendre du temps, en présence de Dieu et des frères dans le Christ, pour pouvoir faire un choix de vie. C’était le temps de la réflexion, du discernement, de l’écoute de la parole de Dieu.

Aujourd’hui est venu le temps de la décision. Une année de discernement n’est jamaisune année de trop quand on veut avancer sur le chemin que le Christ nous prépare.

Quel est ce chemin ? Quelle est cette voie sur laquelle nous pourrons nous donner, sur laquelle nous pourrons être heureux afin de rendre les autres heureux, pour témoigner au mieux de notre bonheur d’appartenir au Christ ?

J’ai compris durant cette année qu’il n’y a pas qu’une seule voie, un seul chemin mais un chemin propre à chaque personne.

Aucun chemin ne se ressemble vraiment puisque chaque histoire est différente. Ce qui compte, c’est de correspondre à ses désirs les plus profonds, et ces désirs ne sont pas les même pour tous. Ce temps est un temps d’écoute, écoute de la parole de Dieu mais aussi écoute de sa propre histoire, de ce qui fait notre vie, notre personnalité.

Nous n’avons jamais fini d’approfondir notre vocation. Choisir un état de vie est une première étape, une étape primordiale. C’est pour cette raison que le temps donné n’est jamais perdu. C’est une étape nécessaire mais il y a d’autres étapes dont la dernière est de parvenir à la sainteté qui doit être la vocation, le but de tout chrétien.

Il est difficile de choisir mais finalement quand le choix est fait, nous sommes soulagés, allégés. Nous pouvons alors libérer une énergie contenue, une énergie positive et nous tourner vers une action fructueuse.

Je remercie tous les prêtres présents aux MEP qui m’ont aidé chacun à leur façon, pour leur soutien, leur prière, leur simple bonne humeur, spécialement le Père Colomb qui m’a invité à vivre cette année auprès d’eux. Ça restera une année de fondation dans le Christ. Je vais continuer à bâtir, à construire l’édifice, ne
pouvant m’arrêter en si bon chemin.

M.