Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Prêtres et missionnaires Prêtres et missionnaires
 
Document Actions

Ordination sacerdotale de Guillaume LEPESQUEUX à Saint-Dié (Vosges)

Le nouveau missionnaire est envoyé à la Région Thaïlande pour le monde
lao.
Homélie de Mgr Jean-Paul MATHIEU à la messe d'ordination en la
cathédrale de Saint-Dié.

Homélie de Mgr Jean-Paul MATHIEU à la messe d'ordination en la
cathédrale de Saint-Dié.

Sous réserve du prononcé

 

 

Nous allons vivre un événement qui nous dépasse : l'ordination d'un jeune vosgien. En ce jour de Pentecôte, où l'Esprit-Saint est répandu sur tous les disciples de Jésus à travers le monde, cet événement est un don de l'Esprit à notre Eglise diocésaine.

La Parole de Dieu. L’Évangile de Jean situe le don de l'Esprit lors de la première apparition du Ressuscité aux disciples, réunis au soir du premier jour de la semaine. Ils étaient enfermés par peur des juifs.
Jésus vient, leur adresse une salutation de paix, il montre les traces des plaies de la Passion, signe qu'il est bien vivant : les disciples sont remplis de joie ! Et aussitôt, Jésus les envoie avec l'Esprit saint, pour une mission bien précise : la rémission des péchés, c'est-à-dire la libération du cœur de l'homme.

Le don de l'Esprit continue jusqu'à nous. Saint Paul rappellera que le même Esprit saint est à l’œuvre dans toutes les diversités qui constituent l'Eglise: les fonctions dans la communauté chrétienne, comme les activités des chrétiens, chez nous et jusqu'au bout du monde.

Cette Parole s'adresse à nous tous, comme à toi, Guillaume.

guillaume5.jpgÀ nous et en particulier à notre Église diocésaine. Cette époque que nous vivons est à la fois passionnante et difficile, voire inquiétante. Nos communautés craingnent-elles de perdre leurs repères, d'être contaminées par la rencontre de celui qui croit autrement ou qui ne croit pas ? « Recevez l'Esprit Saint » répète Jésus, aujourd'hui comme au soir de Pâques. L’Esprit vient nous presser, nous
remuer : aussi bien chacun de nous, que notre Église diocésaine.

Sur la route que le Seigneur a tracée devant nos pas, nous avons balisé nos Chemins d'avenir, avec la mise à jour de notre projet diocésain. Même si nos yeux ne le voient pas, le Christ Jésus marche à nos côtés, comme auprès de Cléophas et de son compagnon. Et comme il a aidé les pèlerins d'Emmaüs à quitter leur tristesse pour se réchauffer par la Parole de Dieu, laissons-nous guider par l'Esprit du Christ et quittons nos peurs.

Que le Concile Vatican II soit encore notre boussole aujourd'hui. N'a- t-il pas rappelé que « Dieu s'adresse aux hommes en son immense amour, ainsi qu'à des amis : qu'il s'entretient avec eux pour les inviter et les admettre à partager sa propre vie » ? Quand Dieu se fait si proche, il affermit nos cœurs ! Le souffle du ressuscité aide toujours les disciples à passer de la peur à la joie. Aujourd'hui le Christ nous appelle et nous fait confiance, même à ceux dont la foi est timide ?

Aujourd'hui notre Église, par le don de l'Esprit et l'ordination d'un prêtre issu de son sein, reçoit un souffle nouveau : l'évangile est entre nos mains, nos contemporains attendent que nous leur disions ce qui nous tient à cœur, ce qui pour nous est vital dans l'évangile, ce qui motive nos engagements. L'évangile n'est pas simplement un
héritage précieux comme un beau livre dans une bibliothèque : c'est la source où nous puisons notre force, Parole de Vie. Pour tous, les aînés comme les plus jeunes. Plus de crainte ni de nostalgie !

 

Aujourd'hui notre Église fait un bel effort pour des communautés vivantes et appelle et forme des laïcs souvent admirables. L'appel pour le diaconat permanent est lancé. Dieu merci !

Sachons aussi transmettre l'appel du Christ pour des vocations de prêtres, de religieux et de missionnaires. Beaucoup de jeunes se posent un jour la question. Que ceux qui s'interrogent n'aient pas peur de cette question et qu'ils osent en parler. Nous tous, ici, n'hésitons pas à poser la question à des jeunes, dans le respect de leur liberté. De telles vocations sont chemin de bonheur.

Les prêtres qui t'entourent ici, Guillaume, se sont donnés à leur vocation, avec foi et générosité, dans des circonstances parfois difficiles, mus par l'amour du Christ et de ses frères. Où qu'elle se déroule, la mission n'est pas de tout repos. Mais elle est vie et joie. Ils pourraient en témoigner.

Guillaume, Tu fais partie d'une génération qui n'aime guère s'enfermer dans des ghettos. Pourtant bien des jeunes, qui ne manquent pas de générosité, hésitent devant l'engagement, l'engagement définitif à la suite du Christ dans le célibat, comme d'autres dans le mariage. S'engager pour toute la vie en fait hésiter plus d'un. N'es-tu pas en train de découvrir, dans l'engagement déjà pris au diaconat, une source de joie et de liberté profonde, dans une relation personnelle avec le Christ ?

Guillaume, le Seigneur fait de toi un prêtre. Tu vas servir le Christ. Il t'envoie d'abord pour annoncer la Parole de Dieu. Tu y puiseras comme à une source : tu la méditeras, elle fortifiera ta foi et transformera ta vie ; ainsi tu construiras l'Église de Dieu là où tu seras appelé.

Tu vas être associé au sacerdoce des évêques et des prêtres : tu vas rassembler des hommes pour les conduire au Christ. Tu leur montreras le chemin de la liberté intérieure, par le pardon des péchés, comme le ressuscité l'a dit aux disciples, en remettant les péchés par le ministère de l'Église. Par les sacrements, comme un Bon pasteur, tu amèneras les hommes vers le Père.

Tu auras à offrir le sacrifice du Christ, en cherchant à lui ressembler, en t'unissant toi-même à l'offrande que le Seigneur a fait de lui-même, le don de soi qui conduit à la Vie, une vie d'une fécondité insoupçonnable.

Ta vocation t'oriente vers la mission au loin. Non pas d'abord par goût personnel, mais en réponse à l'appel du Christ. « Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie », dit le Ressuscité. Tu vas te mettre à la disposition de peuples qui veulent vivre mais sont souvent démunis et livrés à eux-mêmes. Tu leur apporteras l'évangile pour qu'ils prennent toute leur dimension d'humanité à la lumière du Christ. Avec le don des langues (mais non sans effort parfois), tu
contribueras à faire parvenir la Parole de Dieu dans la propre langue des hommes que tu vas servir. Les Actes des Apôtres restent d'actualité.

Guillaume, ta réponse au Seigneur nous stimule à être fidèles à notre mission d'annoncer la Parole et d'inviter les hommes à la vraie liberté, celle du Christ. Aujourd'hui, dans cette ordination, toute l'église diocésaine te confie la mission qui t'est destinée de la part du Christ. Avec toi, nous voulons redire notre disponibilité à l'appel de Dieu. Par notre prière, que s'élargisse notre élan missionnaire.
Dieu compte sur nous tous et nous fait confiance, il est notre force et notre joie.

Esprit Saint, garde nos cœurs ouverts à la mission de liberté et de communion. Aide-nous à nous ouvrir à l'autre, au loin ou à notre porte.

Fais que notre Église diocésaine renouvelle sa disponibilité pour la mission que tu confies aux chrétiens de ce diocèse.

Donne-nous de nous réjouir de tout coeur de voir l'un des nôtres s'en aller servir l'évangile au loin !

Amen.